La biche au bois

images (25)

Sous ton masque de loup, tu te prétends lion
Nue, dans le sous-bois, je ne crains la morsure
De tes yeux pers; pourtant, je cache la césure…
Pour me rendre à la vie, es-tu Pygmalion?

Ta bouche a le parfum de la menthe sauvage
Cueillie sous le ciel bleu, à l’ombre d’un été
Tes mots dans mes cheveux défient l’éternité
Et le désir, ardent, souffle dans le feuillage

Quand, sur le sein gauche, ta paume vacillante
Sonde un cœur virginal, et, qu’au coup de minuit
Redevenue biche, je me fonds dans la nuit,
L’aube se fait rubis sur front d’adolescente.

8 réflexions au sujet de « La biche au bois »

  1. Et quand le cor(ps) à minuit crie aux abois
    Pardonne Alfred à la biche coquine …..et à son parfum de menthe qu’elle a bu aux lèvres du loup ! :))

    Bizz j »aime beaucoup

    • Les vers que tu retiens ont été sujets à deux modifications, merci d’apprécier la version finale. Belle soirée à toi, Pierre.
      Bises,
      Eleusis

  2. En filigrane, la sagesse habite ce poème, avec ses airs de répandre l’amour et l’insouciance, tout en mariant la grâce à l’innocence !
    Et toujours cette élégance dans le verbe, Eleusis, cette élégance qui te va comme un gant.

    Chaleureuses pensées,
    -Yg-

  3. Réveille l’oisillon d’une douce caresse
    Il chantera l’amour sans aucune paresse
    L’éveil du papillon n’en sera que tendresse
    il sera sans détour et rempli d’allégresse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *