Il est des regards

Il est des regards transparents
Comme l’eau pure des cascades
Qui coule par lentes saccades
Ils sont francs de toute embuscade.

Des regards clairs et scintillants
Comme un vin joyeux qui pétille
Qui distillent sur les papilles
Un délicat jus de myrtille

Des regards torves et rampants
Comme le sont ceux des faux-frères
Qui tendent la main, insincères
Et brandissent le cimeterre

Des regards d’êtres arrogants
Comme les antiques dieux
Qui se nourrissent de tout feu
Brûlant leur ego vaniteux

Puis il est un regard de l’âme
Comme une naissance au bonheur
Qui arrête soudain les heures.
Les yeux captifs battent d’un cœur.

 

4 réflexions au sujet de « Il est des regards »

  1. Le regard de l’âme… oui, c’est celui qui nous transperce… nous relie à l’essentiel

    Le regard est une fenêtre sur l’âme … parfois il vaudrait mieux ne pas en ouvrir les volets … d’autre fois la vue est magnifique 🙂

    J’aime ton texte, peut-être parce que le regard est quelque chose de primordial chez moi comme tu peux le lire dans mes textes…

    Bises Eleusis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *