Corps texte

Sous sa rétine,
Tapi,
Il l’aguiche, lui fait de l’oeil
Sans remuer l’ombre d’un cil.

Sous son cortex,
Cérébral,
Il lobe son esprit :
Lune, hémisphère gauche.

Lavis d’un désir,
Impromptu,
Il moire l’astre d’or,
Elle est l’encre nue.

4 réflexions au sujet de « Corps texte »

  1. Brûlure souterraine
    Quand laves éruptives
    Gronde dans l’estomac
    Souterraine douleur
    Pointe d’acier chicotte
    Je travaille à ma peine
    Je suis parfois chat las
    J’écris le cœur qui bat
    Là, tout en bas de moi,
    Dont chaque pulsion
    Déverse un sang brûlant…

  2. Un style d’écriture auquel tu ne m’avais pas habitué et dans lequel tu brilles, je trouve. Une rencontre entre la virilité intellectuelle, la délicatesse sentimentale et l’expertise dans le maniement de la métaphore.
    Amicales pensées

Répondre à - Yg - Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.