Braquage…

photos tél 060

Dis-moi, mon bel amour gangster
Qu’on s’est pas mis les fers
Que nos mots des vers gondés
Ne seront jamais estampillés
Que nos joutes hors la loi
Sont en vers ou endroit
Que Verlaine surfe sur l’eau
Qui coule sous Mirabeau
Que les barreaux de cette cage
Ne sont qu’un pur mirage
Que dans les eaux du Nil
Mordent toujours les crocodiles
Que je reste ton prochain braquage
Je ne serai jamais sage…
Dis-moi le vent chaud des îles
La langue de l’océan, subtile
Les longs frissons de peau.
Jetons nos oripeaux !
Sors une flèche de ton carquois
Et d’un tir érectile et matois
Retiens mon regard insolent
Dans la ferveur de ton sang.

Dis-moi… et à la prochaine saison, je serais ton moussaillon…

Photo prise au fil du Tarn.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *